Les hébergements pour les pèlerins en France

 

telephoneIl y a les gîtes à éviter, et il y a les gîtes où il faut absolument s'arrêter.

A moins de dormir sous la tente ou à la belle étoile, en France un peu plus qu'en Espagne, le coût de l'hébergement quand on fait le pèlerinage de Compostelle est loin d'être négligeable...

Même si les "puristes" déconseillent fortement ce genre de pratique qui enlève une certaine spontanéité, en France, beaucoup de pèlerins réservent leur nuitée par téléphone. Lors des mois très fréquentés, celui qui n'a pas réservé risque donc de ne pas avoir de place pour l'étape du jour...

Par contre , inutile de réserver pour plus de deux arrêts. Le Chemin réserve parfois des surprises et si vous changiez d'avis sur la longueur d'une étape, cela décalerait vos prévisions d'autant. Il vous faudrait alors annuler toutes les réservations suivantes (sans parler des problèmes que cela cause aux hébergeurs).

En 2015, sur un budget global estimé à environ 25 euros par jour (strict minimum) , l'hébergement coûtait environ 15 euros (c'est une moyenne...). Il y a bien sûr quelques gîtes Donativo (on donne ce que l'on estime être juste), des accueils chrétiens (gratuits ou avec une participation). Mais c'est très rare en France, et la majorité des gîtes (commnunaux ou privés) sont payants.

En 2018, le budget hébergement est sensiblement plus élevé. Pour les moins chers, et en moyenne, un hébergement en dortoir de 5 ou 6 lits coûte 15€ (sans petit déjeuner). Il faut compter entre 18 et 21€ pour une chambre de 2 lits.
Comme à d'autres étapes, vous ne trouverez que des hébergements à 25 ou 30€ (avec petit déjeuner compris et obligatoire), comptez un vrai budget moyen minimum de 25€ par jour rien que pour l'hébergement.

Si l'on ajoute à cela la nourriture, il faut compter un budget moyen de 35€ par jour minimum*.

Ne parlons pas des hôtels ou chambres d'hôtes, à 40€ ou plus la nuite et qui entrent carrément dans une autre catégorie...

Entre l'hébergement seul (assez rare), celui avec petit-déjeuner compris, ou la demi-pension "obligatoire", il est très difficile de s'y retrouver.

A ce jour, le meilleur moyen de savoir où vous mettez les pieds est encore de partir avec un guide comme le Miam-Miam Dodo. (il existe pour quelques chemins en France et en Espagne). Il comporte aussi des découpages en étapes avec cartes (succinctes mais très bien faites et suffisantes pour des chemins comme le GR65 très bien balisé).

il vous fournira, pour le chemin choisi, les prix et la liste des toutes les solutions d'hébergements (camping, gîtes, hôtels...) avec tous les renseignements nécessaires : les prix en fonction des services proposés (simple, avec petit-déjeuner, demi-pension...), dates d'ouverture, numéro de téléphone, ainsi que quelques renseignement sur les commerces à proximité. Au vue des économies qu'il peut vous faire réaliser, son achat sera vite amorti...

Vous trouverez la liste de ces guides sur la page qui leur est consacrée Guides Miam-Miam Dodo

Il existe une version pour Iphone sur l'Apple Store

L'autre moyen consiste à faire votre propre liste grâce à quelques sites internet.

Consultez notre page sur les liens internet des hébergements en France pour le pèlerinage de Compostelle.

Vous pouvez emporter une liste des hébergements (adhérents, donc non exhaustive) grâce à la page de l'association Les Haltes Vers Compostelle.

* Ce budget est une valeur moyenne pour un(e) pèlerin(e) en France, sur des chemins balisés très fréquentés comme le GR65 (donc avec une offre importante d'hébergements), qui s'arrête dans les gîtes réservés aux pèlerins et qui fait le plus souvent sa propre cuisine (ou mange des sandwichs).