roman l'apothicaire - Loevenbruck

L'Apothicaire - roman d' Henri LOEVENBRUCK - édité chez Flammarion.

"Il vécut à Paris en l'an 1313 un homme qui allait du nom d'Andreas Saint-Loup, mais que d'aucuns appelaient l'Apothicaire, car il était le plus illustre et le plus mystérieux des préparateurs de poisons, onguents, drogues et remèdes..."

...Un matin de Janvier, cet homme découvre dans sa boutique une pièce qu'il avait oublié...Il comprend alors que jadis vivait ici une personne qui a soudainement disparu de toutes les mémoires. Sa quête le mènera jusqu'à Saint-Jacques de Compostelle


L'Apothicaire, poursuivi par d'obscurs ennemis, accusé d'hérésie par le roi Philippe le Bel et l'inquisiteur de France, décide de partir à la recherche de son propre passé, de Paris à Compostelle, jusqu'au mont Sinaï.

Entre conte philosophique et suspense ésotérique, l'Apothicaire est une plongée vertigineuse dans les mystères du Moyen Âge et les tréfonds de l'âme humaine.

Henri Loevenbruck est écrivain, chanteur et compositeur. Ses romans sont traduits dans plus de quinze langues. il a été nommé Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le ministre de la Culture dans la promotion de juillet 2011

Visitez son site Henri Loevenbruck

Notre avis sur ce livre :

Remarquablement bien documenté , ce thriller se déroule au moyen âge et va bien au-delà d’un conte imaginaire plein de mystères. C’est un véritable roman d’aventure (d’aventures devrions-nous dire) , et bien plus encore…
Le style d’écriture d’Henri Loevenbruck nous plonge rapidement dans des images, fixes d’abord, puis très rapidement elles s’animent pour nous plonger dans un univers cinématographique.
Les différents lieux où se déroule l’action sont décrits avec une réelle précision géographique et historique. De hautes personnalités ayant réellement existées y côtoient des personnages imaginaires, et cela ajoute au réalisme du récit.
Après avoir refermé le livre, on se surprend à douter de ce qui est vrai ou de ce qui relève de l’imagination de l’auteur, et c’est bien là l’intérêt du genre.

Ce livre vous fera forcément voyager ( y compris jusqu’à Compostelle ), on court avec les personnages, et parfois on souffre avec eux, car Henri Loevenbruck ne fait pas de concession quand il choisit les mots pour décrire la cruauté de l’inquisition au moyen âge...

Après les 600 pages qui vous auront accompagnées au fil des jours, vous aurez certainement un peu de mal à quitter Andreas Saint-Loup, que d’aucuns appelaient l’Apothicaire…

Lire un extrait du livre, cliquez ici

Commandez-le dès aujourd'hui!