depasser-son-ombre-95x146

Dépasser  son ombre -  d' Antony FAGNOT

Editions Dubuisson

Partir… Qui n’a jamais pensé à partir, loin du stress et de la folie des Hommes.
Le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle s’est imposé à moi, comme une évidence. Je suis parti seul, au pied des montagnes françaises, un matin de printemps.
Enfin, je n’étais pas vraiment seul. Comme j’ai un peu peur des ours, j’avais décidé d’emmener le mien. On ne sait jamais.
Comme vous, peut-être, je suis un adulte. Mais ce compagnon est un petit bout de ce que je suis resté d’enfant.
Et croyez-moi, ensemble, nous avons vu des choses qui tiennent de la magie. La vraie, celle qui écarquille les yeux.

Si le cœur vous en dit, on vous emmène avec nous. Ouvrir ce livre, c’est déjà un peu se mettre en chemin. Alors bon voyage…


"...Moi, quand je serai grand, je veux être un enfant.".à 28 ans, Antony Fagnot ressent l’envie de s’éloigner de notre Société et de ses codes, et de se rapprocher de l’essentiel, de lui-même, de la nature. Cette envie le mène un matin de printemps sur le chemin de St-Jacques-de-Compostelle. 31 jours de marche, 800 km à pied, au départ de St-Jean-Pied-de-Port dans les Pyrénées Atlantiques.

Son seul compagnon est l’ourson en peluche offert par sa mère lors de son 1er Noël. Cet ourson, qui lui rappelle combien il est important de garder son âme d’enfant, prend la parole tout au long de cet ouvrage pour raconter sa vision de l’aventure. Ce carnet de voyage retrace avec humour et poésie un mois de découvertes et de rencontres, chaque chapitre correspondant à une journée du périple.

Il n’y a pas de démarche religieuse de la part de l’auteur, juste une volonté de se rapprocher des vraies valeurs. Au fil des pages, on est embarqués sur le chemin comme si on y était, ressentant les odeurs, les couleurs, les émotions. Avec une facilité déconcertante, l’auteur parvient à nous faire vivre avec lui les rires, les larmes, les souffrances physiques et les joies simples et merveilleuses de ce monde. Une aventure humaine qui séduira petits et grands, tous ceux qui ont conservé leur âme d’enfant… Un hymne à la vie qui conduira peut être certains sur le chemin de St-Jacques-de-Compostelle…

voici ce qu'écrivait Antony dans le bulletin Camino numéro 32 d'avril 2005 : "...

Je me suis mis en route sur le chemin le 2 mai dernier (2004) pour parcourir les quelques 800 km qui mènent à la ville sainte espagnole. Un chemin vers la nature, vers les autres et aussi vers moi. Ce que j'ai vu et vécu durant ces 31 jours, je ne l'oublierai jamais. Mais je n'ai pas pu garder tout cela rien que pour moi, alors j'ai écrit. Quelques mois plus tard, me voilà auteur... Mais surtout messager. Un message d'espoir pour tous ces gens un peu endormis, confinés dans leurs vies quotidiennes, qui ont eu comme moi, un jour, l'envie de partir. Un livre comme un appel du chemin. Un hommage au chemin. Un hommage à la vie.J'ai crée un site, www.fagnot.com, sur lequel vous pourrez aller jeter un oeil, voir des photos inédites et surtout rencontrer mon petit compagnon de route...

Notre avis sur ce livre :

Les témoignages sur le pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle sont nombreux. Certains sont amusants et plein d’humour, d’autres plein de poésie, d’autres bien écrits...

Celui d’Antony Fagnot a toutes ces qualités, mais bien plus encore. Il réussi à nous faire partager ses émotions, et son style révèle un véritable écrivain. Nul doute qu'il a réussit à dépasser son ombre... Il nous parle de ses rencontres, fait parler son ours, et une partie de notre enfance nous revient alors en mémoire.

Pour ceux qui l’ont fait, Il nous fait revivre page après page l’émotion que l’on a ressentie sur le Camino, et pour les autres, son récit plein d’amour ne peut que les pousser à partir pour tenter cette formidable expérience.

Il a fait son pèlerinage en mai 2004, et le livre est sorti en 2005 – Très vite épuisé (le public ne se trompe jamais), il a sorti une nouvelle édition en janvier 2007 où il  a rajouté quelques pages qui nous permettent d’avoir quelques nouvelles des différents pèlerins dont il parle dans le livre et qui sont devenus ses amis. Il est donc préférable de lire cette édition ou les suivantes (exemple la dernière réédition 2011).

Antony nous a quittés en 2009…, nous aurions tellement aimé lui dire toute notre admiration pour ce livre. A acheter les yeux fermés…

La page Facebook, cliquez ici

Visitez le site qui lui est consacré cliquez ici