Étape 14 - Rabe de la Calzada - Castrogeriz ( 28km )

La réputation de la Meseta, m'a fait partir tôt ce matin. Il est 4 heures 45 quand je quitte l'albergue de Rabé.

Il ne fait pas très froid, même si j'ai gardé mon polaire.
Inutile de vous dire qu'il fait nuit noire et que je marche à la frontale… on monte rapidement sur le fameux plateau.
Mais une fois en haut, c'est plat à perte de vue, (enfin, ce que je peux en voir pour l'instant…), même si parfois ça "vallonne" un peu.

Je m'arrête et éteint ma lampe…Et là, mes enfants, quel spectacle ! la voie lactée dans toute sa splendeur. La grande déchirure céleste dans l'infini...

Je peux vous dire que j'en ai contemplé des ciels en montagne (Pyrénées..Alpes), mais là, c'est à couper le souffle.

à l'œil nu, c'est incroyable… je n'ai jamais vu la trace de notre galaxie aussi nettement. J'ai vraiment l'impression d'être sur un grain de sable…

Je serai bien resté des heures…(ou des années…).
Il y a des fois où l'on aurait envie de mourir rien que pour les rejoindre…
Je rallume….(et mon esprit avec..).

Champs de blé à droite et à gauche..ci-dessous, le village d' Hontanas...

Hontanas

La route est OK, mais on attaque le bitume...

Je passe par les fameuses ruines du couvent de St Anton (ci-dessous)

On peut y entrer, il n'y a plus les chiens....

ruines de saint anton - Camino Frances

 

Je ne garde pas un très bon souvenir de ce passage où j'ai vu une pèlerine pleurer de douleur, mais elle marchait quand même…(x ampoules à chaque pied..).
Pas d'arrêt toutes les 2 heures, pas de crème anti-frottement, peut-être pas les bonnes chaussures ou chaussettes...bref, rien pour arranger les choses...

J'arrive de bonne heure à l'auberge Casa Nostra en plein centre du village de Castrogeriz, à côté de l'église, il est 12 heures.

Accueil chaleureux par un jeune homme. "…Ma maison est la vôtre…" (ça change de la commerçante de Rabe de la Calzada…)

1 douche et un WC, une petite cuisine avec seulement un micro onde, mais ça ira…

etape suivante