Suite de l'étape 23 - Foncebadon - Ponferrada (25 km)

Je marche depuis une bonne quinzaine de minute, la croix est maintenant hors de ma vue, il doit être 6 heures. Dans le silence du jour levant j'entends un cri à la tarzan dans le lointain..il provient du côté de la croix.

Certainement un pèlerin qui vient d'atteindre, lui aussi, la Cruz de Ferro, et exprime ainsi sa joie ou sa colère. Je dis sa colère, car quelques minutes plus tard, sur la route en contrebas, j'aperçois le manchot qui marche à vive allure. Pas de doute, c'est lui que j'ai entendu. Il est parti bien plus tard que moi ce matin, mais le voilà déjà devant !…je ne le reverrai plus…

ça grimpe pas mal, mais c'est pas insurmontable.

En tout cas très joli, surtout quand j'arrive au sommet en même temps le lever de soleil…

Maintenant ça descend, il est 11 heures.

Quand j'arrive au village de Molinaseca et son superbe pont Romain, je suis pas mal fatigué….Normalement depuis Foncebadon il n'y a que 12 kilomètres, mais avec tous ces détours j'ai bien dû en faire 14 !.

Je m'arrête à la terrasse d'un café et prend une bière pression (en espagnol : à la cagna..) - Il fait vraiment très chaud, peut-être 30°.

Une peregrino espagnole déjà croisée je ne sais où m'interpelle "Qué tal ?" (ça va ?) - Je lui dis que ça va, mais que j'ai un peu mal du côté des tendons - en bon espagnol,: " Ba bene..pero un poquito tendinit (geste à l'appui..) Elle m'explique que du côté du pont Romain il y a une fontaine avec une eau glacée avec beaucoup de pression, et qu'elle est connue par les gens du village pour soigner les tendinites, et que je devrais y aller. Gracias..Gracias…Je ne vais pas retourner en arrière pour ça.

J'ai déjà perdu assez de temps, il reste encore du chemin sous le cagnas…(soleil très chaud en argo catalan ?)

village Molinaseca

Je profite en chemin de quelques cerisiers..

L'arrivée à Ponferrada est un peu aléatoire au niveau de la signalisation de l'albergue.

Les gens, toujours aimables, indiquent la direction chaque fois qu'ils voient quelqu'un , sac au dos, arrêté sur un trottoir.

La route a été dure avec le soleil. J'apprendrai le lendemain qu'il faisait 45°…

L'auberge est magnifique et l'accueil exceptionnel. Le meilleur de tout le chemin. On m'offre un verre de thé parfumé glacé. Des chambres de 4 lits…une superbe et immense cuisine. Bref, génial.

La ville vaut le détour, beaucoup de choses à voir, dont le château des templiers, 2,5 euros la visite. Mais je n'ai pas pu rentrer, je m'y suis pris trop tard, il est fermé. Je dois dire qu'il est 20 h ! même si ça ne se voit pas sur la photo ....

 

etape suivante