Suite de l'étape 25 - Villafranca - La Faba ( 30 km )

A partir du village de Herreira ça grimpe dur. D'abord par la route, puis le chemin en forme de lacets devient empierré. Le lieu est à la hauteur de sa réputation. Mais cette fois ça ne sera pas Roncevaux. On ne m'y reprendra plus. Après quelques 600 km, j'ai compris comment il fallait aborder ce genre de situation. J'adopte le pas du montagnard Suisse ;-)) (lent, régulier et petit).

Il doit être 11 heures environ, mon "ami" le soleil est de sortie, et heureusement que ce passage se trouve sous une voûte boisée car je peux ainsi marcher à l'ombre. Malgré cela la sueur dégouline de mon front comme un Bjorn Borg dans le 4ème Set d'un match de tennis, ma chemise est trempée, elle qui est censée sécher en 15 mn..

Je suis très attentif ou je mets les pieds car dans ce passage boisé, je devrais rencontrer, ou plutôt mettre le pied, sur la pierre du diable ….!

La légende raconte qu'au moyen âge, un diablotin attendait ici les pèlerins pour les dissuader de continuer jusqu'à Santiago...Un jour, St Jacques en eût assez et le transforma en pierre. Ultime humiliation, désormais et jusqu'à la fin des temps, chaque pèlerins aura l'occasion de le piétiner !

Je suis hyper content car nombre de pèlerins, épuisés par cette montée passe à côté sans la voir, et moi, je viens de la trouver ! enfin, j'ai quand même cherché sous les feuilles qui tapissent le Chemin. Je ne résiste pas d'ailleurs à passer lentement dessus, de tout mon poids…Sinon, à quoi ça sert que Santiago se décarcasse…Se vengera -t-il un jour ?

la pierre du diable

Pour voir les dessins en détail, Télécharger les images (en haute définition - ADSL indispensable ! )

J'arrive à 12h30 à La Faba, tout petit hameau, mais qui possède une épicerie , elle aussi à la taille du nombre d'habitants. 4 boîtes de conserves, 6 paquets de pâtes, quelques bières…Bref, je ne vais pas faire le difficile, il y en aura assez pour vous dépanner.

Et comme toujours, si vous ne souhaitez pas cuisiner il y a le restaurant…. L'auberge est récente et très bien. Attention tout de même, il ne doit y avoir que 35 places.

C'est intéressant de s'arrêter ici car cela coupe un peu la difficile montée vers O Cebreiro qui se trouve à 3 km (mais les plus difficiles en plein soleil)… Nous sommes Dimanche, l'épicerie sera ouverte 1 h (vers 19 h…) Il est 17 heures.

Le temps se couvre brusquement et un orage éclate. Un vrai ! avec du tonnerre et des éclairs, et des trombes d'eau… Bref, un orage de montagne... Il durera jusqu'à 23 heures. Cette fois, plus de pétards, mais l'orage ! ça a au moins le mérite de rafraîchir l'atmosphère et la nuit sera enfin agréable !

 

etape suivante