Pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle - GR65 - Le Puy en Velay

19ème étape - de Moissac à Auvillar

Nous sommes le samedi 24 mai, il reste une semaine à marcher et nous avons franchi les 450 km, tant bien que mal en ce qui me concerne.
Je me réveille à 6h30 et je descends à 7h40 dans la salle à manger, vide, fermée, pas un chat ; je vois Louis sur le trottoir qui attend, je le fais rentrer avec ma clé et nous nous installons en attendant l'arrivée de la patronne qui ne tarde pas.


A 8 heures nous prenons le GR sous la pluie. Sans ces conditions atmosphériques, le chemin serait sympa car il longe le canal, c'est donc plat et agréable à regarder. Mais au bout d'une heure, l'eau s'est infiltrée partout. Je suis en short et, problème technique, le poids de l'eau a tendance à le faire descendre, je vois le moment où je vais finir la marche en caleçon.

Nous fonçons sans nous arrêter (et sans voir grand-chose) et arrivons à Auvillar pour 13 heures.

auvillar-statut

Je prends possession de ma chambre dans un logis de France plus qu'agréable, la décoration est curieuse et me fait penser au restaurant de Punta Arenas au Chili où nous avons mangé il y a quelques mois : les tables et les chaises sont accrochées à l'envers au plafond. J'ai une superbe suite et je peux faire sécher mes affaires, y compris mes chaussures qui ressemblent à des éponges.


Sab me téléphone, elle a signé le compromis pour 310 000 €, c'est super. Elle s'est débrouillée comme un chef. C'est le prix de base sur lequel nous comptions au début de la négociation.
Je vais me promener dans le village à 14 heures, c'est très mignon, tampon habituel à l'office du tourisme et petite cuillère au bureau de tabac. L'église est superbe.
Je rentre me reposer en attendant l'appel de Louis qui arrive vers 16 heures.
Je le rejoins nous faisons une petite balade qui nous amène au bar le plus proche avec un sac de cerises achetées pour la circonstance par Louis et nous prenons notre panaché en grignotant.

Vers 17 heures nous nous renseignons pour le repas de demain, tout sera ouvert tôt le matin.
Je retourne m'occuper de mon linge qui sèche, je m'allonge pour lire et descend manger à 19 heures un excellent repas partagé avec Louis.
A 20 heures 45, retour en chambre, appel à Sabine, soins habituels, rangement du sac à dos et lecture.

auvilla-150

La rue principale d'Auvillar

etape suivante