Si vous appréciez les textes de Michel Simonet, vous pourrez vous procurer son livre auprès des divers réseaux de distribution comme la Fnac, Espaces culturels Leclerc etc...

 

Titre : COMPOSTELLE… un chemin qui mène à Dieu

Format : Roman (134x204)
250 pages noir et blanc 
Prix : 22,50 euros (pour le livre papier)
Prix : 13,50 euros (pour le livre numérique)
Promotion : Le livre électronique + le livre papier pour 23,50 euros seulement au lieu de 36 euros.
Date de publication : 28 mai 2013

Editions EDILIVRE-APARIS
174 boulevard Anatole France
Bat A, 1er étage
93200 Saint Denis Tel : 01 41 62 14 40 / Fax : 01 41 62 14 50
auteur@edilivre.com>>www.edilivre.com

A propos des droits d’auteur :

La totalité des droits d’auteur sera versée à des associations caritatives genre CCFD, en vue d’apporter une aide aux personnes les plus démunies, principalement les enfants et pour lutter contre la faim dans le monde.
Aidez-les en participant à la diffusion de ce livre dans votre entourage et soyez vous-même bénis par la lecture de cet ouvrage ! 
Soyez assurés, chers amis lecteurs, de ma chaleureuse sympathie. Je vous souhaite d’avoir autant de plaisir à lire cet ouvrage que j’en ai eu à l’écrire.

Mâcon, le 15 Février 2014. Michel Simonet

 

Toucher les étoiles

Psaume 63 (hébreux) versets 3-4


« Je t’ai contemplé au sanctuaire
J’ai vu ta force et ta gloire
Ton amour vaut mieux que la vie
Tu seras la louange de mes lèvres ! »
---

Il y a des jours, où le simple plaisir de la marche semble avoir disparu.
Il y a des jours, où la joie d’exister est absente de nos vies.
Il y a des jours, où tout parait insipide, grotesque et dérisoire…

Il y a des moments, où nos âmes débordent de créativité.
Il y a des moments, où nos esprits ne secrètent que la vérité.
Il y a des moments, où nos cœurs éveillent en nous un subtil désir d’éternité…

Il y a des instants, où nous marchons au dessus des nuages.
Il y a des instants, où l’amour qui nous submerge nous donne d’écrire ne nombreuses pages.
Il y a des instants, où la joie qui nous habite nous ouvre toute grandes les portes de la pure beauté…

Alors j’ai posé mon sac, dans la terre j’ai planté mon bâton, j’ai ôté mes sandales et j’ai couru dans l’herbe. Mes pieds nus s’enivraient de l’énergie, que m’offrait généreusement la terre qui me portait. Et je me suis tourné vers le ciel et j’ai crié : DIEU TU ES BEAU…. J’ai cru entendre un énorme rocher, qui me renvoyait l’écho. Alors j’ai tendu mes deux bras vers la voute céleste et azurée…Et j’ai dit MERCI ! Peut être même, oserai je le dire, il m’a semblé effleurer du doigt une étoile ? Mais je vous en supplie, ne le répétez pas, car vous me mettriez, dans un sérieux embarras !!!

Michel SIMONET

Chemin de Compostelle