La trousse à pharmacie pour le pèlerinage vers Compostelle...

 

pharmacie compostelleLa trousse pour soigner les petits bobos.

Ces conseils ne sont donnés qu'à titre indicatif. En aucun cas, ils ne sauraient se substituer à une consultation médicale (conseillée).

C'est vrai qu'au départ, on peut raisonnablement penser que le pélerinage n'est pas une compétition sportive. N'empêche qu'à la lecture de dizaines de témoignages, et des hôpitaux qui ont jalonnés ce chemin au fil des siècles, cette "randonnée" n'est pas sans risque non plus...Alors voici quelques précautions élémentaires.

Le pélerinage à Compostelle c'est un peu comme le tour de France cycliste. On y rencontre tous les types de temps, tous les types de chemins, et si vous partez pour plus d'une semaine, il est bien évident qu'il faudra trouver le bon équilibre à tous les niveaux.

Quel type de chaussures, quel poids, quelles affaires...camping, pas camping, quand partir...?

Chaque être humain est différent, et c'est connu, nous sommes inégaux devant l'effort ou la résistance à la douleur. Quelles que soient les mesures prises, il n'est pas dit que vous évitiez les bobos (y compris ceux qui arrivent bêtement, par exemple une cheville foulée en descendant tranquillement un escalier...quand ça n'est pas une triple fracture (dont deux de l'articulation du tibia-maléole) en marchant , étant chaud, sur un terrain plat Espagnol avec 5 cm de boue...

Certains pèlerins, pourtant randonneurs aguerris, ont eu jusqu'à 21 ampoules au total, soit environ 4 à chaque pied en permanence...D'autres, ont rencontré la tendinite alors qu'ils pratiquent le treck sans problème depuis plusieurs années....

Attention donc à un excès de confiance. La difficulté de ce chemin, c'est bien la répétition les mêmes mouvements sur plusieurs dizaines de jours, les trop longues étapes à répétition, parfois la chaleur et le manque d'une hydratation suffisante, sans compter quelques étapes de plat avec beaucoup de bitume.

Si vous suivez un traitement, emportez bien sûr les médicaments prescrits par votre médecin, y compris une ordonnance pour les éventuels renouvellements en France ou en Espagne. Avant de partir, parlez-en à votre médecin, voire à un kinésithérapeute, car ces derniers sont très spécialisés dans les bobos comme la tendinite. Là où un médecin généraliste risque de vous prescrire (peut-être) des anti-inflammatoire en cachets, un praticien spécialiste vous conseillera le même type de produit antalgique, mais sous forme de pansements à appliquer directement sur la zone douloureuse. Très efficace et moins traumatisant au niveau de l'estomac...Pour le détail, voyez chaque rubrique dans le menu Santé.

Vous ne partez pas en Ouzbékistan...il y a des pharmacie partout en France comme en Espagne. Prenez donc le nécessaire pour faire face à un ou deux jours. Si vous n'avez pas assez de tel ou tel produit, vous pourrez en acheter le moment venu. En effet, même en prenant un minimum, votre trousse à pharmacie va facilement peser entre 400 et 500 grammes....

Voici une liste non exhaustive, à adapter bien sûr à votre cas (encore une fois, voir avec votre médecin, ceci n'est pas une prescription médicale !) :

  • 5 compresses désinfectantes
  • 5 compresses d'Arnica
  • 5 compresses Bétadine (pour les ampoules)
  • 4 ou 5 sachets de Smecta ou équivalent
  • 4 ou 5 comprimés de Vogalib ou équivalent
  • 4 ou 5 pansements type Urgo
  • 1 boîte de Doliprane ou équivalent (efficace contre les maux de tête mais aussi les courbatures et douleurs en tout genre). voir avec votre médecin...
  • Facultatif mais parfois utile en cas de coupure avec un couteau très tranchant, cutter, verre..., un petit sachet de sutures chirurgicales adhésives (ce sont de petites bandes très adhésives d'environ  6 mm par 7 cm, qui permettent de rapprocher les chairs). La cicatrisation est ainsi améliorée. N'emportez pas toute la boîte....
  • 1 rouleau de sparadrap ou équivalent
  • 1 rouleau d'adhésif anti-ampoules (en vente par exemple au rayon parapharmacie des grandes surfaces)
  • Quelques pansements de type Compeed (1 boîte petit modèle et 1 boîte modèle moyen )
  • Quelques pansement "seconde peau"  (utiles quand l'ampoule est percée et quand il n'y a plus la peau...)
  • Un tube de crème solaire. A ce sujet, mesdames, oubliez les crèmes de jour et autres produits cosmétiques....La crème de protection solaire vous protège du soleil et hydrate votre peau par la même occasion. Le poids gagné dans votre sac est loin d'être négligeable !
  • Et bien sûr, un tube de crème anti-frottement pour les pieds, genre NOK d'Akiléïne (ou du baume du pèlerin, à commander au monastère Notre-Dame ). Ne pas confondre avec une crème relaxante....l'usage n'est pas le même.
  • Pourquoi pas des dosettes homéopathiques d'Arnica 9CH - efficaces pour éviter les courbatures ou douleurs musculiares (du moins les premiers jours) . Voir avec votre pharmacien pour la posologie.

Enfin citons quelques bricoles comme 5 ou 6 cotons tiges, une ou deux compresses (sachet). On peut éventuellement y ajouter (suivant la saison) un produit anti-moustiques. La crème apaisante pour une piqûre de moustique peut-être "remplacée" par l'application pendant 5 minutes d'une compresse désinfectante sur la zone concernée .

Vous trouverez dans les autres rubriques (tendinite etc...), une indication sur d'éventuels médicaments à prendre avec vous (après consultation et accord de votre médecin traitant qui vous indiquera bien sûr les meilleurs médicaments en fonction de votre état de santé).