L'hébergement en Espagne (albergues = gîtes en Espagnol )

 

albergue Si l'hébergement est pour vous une préoccupation première, le plus pratique est d'acheter le guide Miam-Miam Dodo consacré à l'Espagne. Il en existe plusieurs suivant le Chemin que vous prendrez
A voir sur notre page consacrée aux guides Miam-Miam Dodo

Pour une simple  liste des albergues, vous pouvez vous la procurer en passant voir l'association des Amis de Saint-Jacques, rue de la citadelle à Saint Jean-Pied-de-Port, ou la voir sur le site www.xacobeo.fr en format PDF www.xacobeo.fr cliquez ici page 1 et 2   (patientez ou insistez, l'affichage peut être long). Si le lien ne fonctionne plus, merci de nous le signaler.

Une autre page très intéressante sur les auberges (albergues) de Navarre avec prix et dates d'ouvertures sur le site de l'office de tourisme de Navarre (voir Gîtes et services spéciaux dans l'article de la page)

Comme en France (et peut-être encore plus...?.), on trouve de tout...mais d'une manière générale, les gîtes sont très bien. Après tout dépend du niveau d'exigence de chacun. Les conditions fiscales ne sont certainement pas les mêmes qu'en France, aussi les albergues sont assez bon marché. Cette année, vous pourrez trouver des auberges à partir de 4 euros..(c'est rare). (il y a de moins en moins d'auberge Donativo). Donativo = vous donnez ce que vous voulez...

Plus généralement comptez entre 6 et 8 euros pour les albergues municiplaes et entre 10 et 15 euros pour les privées  (6 à 8 euros pour les moins chères...souvent fermées en dehors de la grande période avril octobre). En ce qui concerne les repas, vous trouverez assez souvent des restaurants avec un menu "pèlerin" à 9 / 10 euros (vin compris)

En Espagne, et plus particulièrement sur le Camino Frances, il y a beaucoup de monde. On rencontre donc souvent des gîtes avec pas mal de lits (et l'été, quand l'albergue est pleine, certains établissements scolaires peuvent faire office de salle d'hébergement).

Reste alors le problème de la sécurité. Laisser son sac pour aller faire un tour en ville est risqué dans un endroit où il y a beaucoup de passage, ou dans une auberge à 80 lits...Et quand bien même il y aurait un contrôle, les faux pèlerins existent, et leur tâche est facilitée quand l'auberge est très grande. Evitez aussi d'exhiber votre appareil numérique dernier cri...Donc si vous pouvez aller dans une petite albergue c'est pas plus mal, au bout de quelques heures, les lits sont complets, et il est difficle pour un étranger de prendre quelque chose sur un lit qui ne lui appartient pas...(car il reste toujours quelques pèlerins dans les chambres). Ce petit texte de mise en garde, ne doit pas non plus vous faire tomber dans une paranoïa excessive ! 

Attention aussi aux fausses informations. Une pèlerine signale dans le bulletin Camino de juin 2012, qu'on a aiguillé plusieurs pèlerins qui cherchaient une pension, vers des chambres privées (CASA OLGA) à Triacatela , alors qu'il existe une pension moins chère dans cette ville, à 250 mètres de l'albergue. Ou encore des auberges, comme à Melide, où l'on vous dira qu'il est possible de cuisiner, alors qu'il n'y a aucun ustensile (poêle ou casserole...) du moins c'était le cas au moment où l'on a écrit cet artilce... Soyez donc vigilante(e).

Il est toujours difficile de donner une information à jour. D'une année sur l'autre, certains font des travaux d'aménagement, changent le mobilier...les hospitaliers peuvent changer (ce qui peut influer sur l'accueil et la tenue du gîte).

Il faudrait pour cela un site internet où les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle, ou ceux qui en reviennent, pourraient laisser leur avis. Encore faudrait-il une liste relativement complète des gîtes existants. Un très gros travail de mise à jour que certains gros sites Espagnols ont finis par abandonner...

Pour une liste des hébergements en Espagne, quel que soit le chemin emprunté, cliquez  ici JACOBEO.NET.

Pour une vue géographique des albergues sur tous les chemins, notre préférence se porte sur le site EROSKI. Il nous parait plus simple d'emploi.

N'hésitez pas à visiter les deux sites pour vous faire une opinion.

Le seul critère tangible est la présence ou non d'une cuisine. Cela ne préjuge en rien de la qualité du gîte, mais c'est déjà l'indication que vous pourrez cuisiner, ce qui n'est pas négligeable.

Un autre site Mundicamino en Espagnol, cliquez  ici