Etape 1 - Saint Jean- Pied-de-Port / Huntto - 4 km.

Faire le Chemin de Compostelle, en voilà une idée...26 mai 2005 - Superbe journée. C'est déjà l'été à Bayonne et à ST Jean - arrivée à 16 heures comme prévu par le seul train (autorail 3 voitures ) - Pour info, il y a aussi des autobus qui vont à Saint Jean Pied de Port (voir la gare routière à l'extérieur de la gare) - j'ai des souvenirs d'enfance de ce type de train qui nous emmenait ma mère et moi vers la plage de La Franqui (66) - Ca sent bon l'herbe coupée et séchée (Le Kero, notre cochon d'inde, serait aux anges avec tout ce bon foin .c'est exactement le même parfum qui de dégage du sac acheté en jardinerie ). De temps à autre, le tortillard laisse entrevoir les Pyrénées par ses fenêtres ouvertes (chaleur oblige), et je ne peux m'empêcher de penser à ce qui m'attend .

Le contenu du train me renseigne aussi sur la future fréquentation du chemin. De toute façon, à part 3 personnes, le reste n'est que du pèlerin .Allemands, Italiens (c'est eux qui parlent le plus fort .), Français, etc. J'en ai compté une bonne vingtaine. Dans le compartiment je pense à ce pèlerinage et je suis ému, très ému .et je ne sais pas trop pourquoi . Peut-être me suis-je trop investi dans cette aventure et aujourd'hui, ça y est .Peut-être aussi que "je me la joue un peu trop .".

Je sors mon lacet au bout duquel pend une petite coquille St Jacques et le passe autour de mon cou. Après une bonne heure ou plus ? .le train arrive au terminus. Bien qu'ayant imprimé l'itinéraire jusqu'au 39 rue de la citadelle, accueil de l'association jacquaire, je ne m'en servirai pas.
Pèlerins saint jean-pied-de-port

Le flot des sacs à dos montre le chemin . Et si le premier se trompait ?

D'ailleurs, au bout d'un moment la rue aboutie à un T et il faut bien choisir .

Certains partent à droite, d'autres à gauche .et moi ..je sors mon plan.

En fait c'est tout droit, mais il faut monter des escaliers, passer sous un porche que personne n'a vu (la porte de France).


Association Les Amis de Saint Jacques - rue de la citadelle

 

 

Je ne savais pas à ce moment précis, que le seul document qui deviendrait mon "livre" de chevet serait ce recto/verso A4 donné par l'association et qui comporte la liste des auberges avec les distances qui les séparent. Croyez-moi, vous pouvez le faire plastifier avant de partir de St Jean (ou prévoir une pochette plastique A4), il ne vous quittera plus. En tout cas, ça ne sert à rien de préparer comme je l'ai fait, un document avec les étapes prévues jour par jour . Sur le chemin c'est le hasard, le climat et les rencontres qui guideront vos étapes. En Espagne, Le chemin est parfaitement balisé, donc on pourrait penser se passer de guide. Pourquoi pas ? Mais un guide présente l'avantage de vous situer graphiquement sur le chemin. Vous voyez par exemple où se trouve les prochains villages. Il doit en plus vous permettra d'avoir la liste des auberges (même si celle fourni à St Jean suffit, mais aussi la liste de quelques hébergements privés (pensions par exemple), et pourquoi pas, savoir si vous trouverez un commerce à proximité. En ce qui me concerne je n'en n'avais pas, mais j'ai souvent profité du guide des autres pélerins ;-)

Si c'était à refaire, je partirai donc quand même avec le miam-miam dodo, et/ou un guide de LEPERE EDITIONS, bon complément à la photocopie distribuée par les amis de St Jacques (et encore plus si je partais du Puy En Velay ou d'ailleurs ! la France n'est pas l'Espagne... ). J'ai aussi acheté les 3 guides de la FFRP pour la voie du Puy. Au départ je pensais partir du Puy - (Je suis d'un naturel inquiet, et une carte topo me rassure ) - Par contre inutile d'avoir une carte topo en Espagne, un guide avec les indications principales suffit ( (nom du prochain village,routes et hebergements à proximités,etc..) . ) car il y a un super fléchage .

etape suivante